La Création du monde (1923-2012) (2012)
Faustin Linyekula Ballet de Lorraine




“Le Jazz le plus sauvage, le plus dissonant, tel qu’on doit l’entendre chez les peuplades arriérées se déchaîna avec violence. Revenir au tam-tam, au xylophone, au hurlement des cuivres, au bruit n’est pas progresser. On est surpris de voir qualifier cela d’avant-garde.”
Voici ce que paraissait dans la presse au lendemain de la première de cette “création du monde”, “fantaisie négrico-cubiste” au Théâtre des Champs Elysées le 25 octobre 1923.
Les noms sont pourtant prestigieux, composition de Darius Milhaud pour 17 instruments, livret de Blaise Cendrars, décor de Fernand Léger et chorégraphie de Jean Börlin pour les Ballets Suédois.
Un petit quart d’heure pour imaginer, quelques années après la fin de la première guerre mondiale, un nouveau destin pour l’humanité, une renaissance, un retour aux sources, un peu plus au Sud, au coeur d’un continent vierge et primitif, très loin du Chemin des dames et de Verdun...
L’argument de Cendrars ? “Blagologie astrale des races - racines, larves et lémuriens” pour un critique de l’époque...
Du “tohu bohu” d’avant la création, d’un amas de corps mêlés, émerge le monde végétal puis animal, un singe, un éléphant..., sous les incantations de trois déités géantes.
Puis de la ronde naîtront l’homme et la femme, qui s’accoupleront dans une danse du désir avant le calme du printemps...
Dans ce monde-là, on entend le jazz - Milhaud évoque à plusieurs reprises une visite à Harlem - , les contes merveilleux des missionnaires dont Cendrars fit un recueil “Petits Contes Nègres pour les Enfants des Blancs”, on lit “l’art africain”, les statues et masques qui influencèrent tant certains des plus grands artistes européens en ce début de siècle....
Cette création ne laissa guère indiffèrent ni les publics ni les critiques...
Reprendre cette “Création du monde”, le recréer en 1923 dans cette Afrique bien réelle dont on envoya certains de ses fils en première ligne au Chemin des dames (comment se portait-on au Congo en 1923 ?), le recréer en 2012 avec les corps et les histoires particulières des danseurs du Ballet...
Conduire cette belle histoire de création vers d’autres histoires du temps présent aujourd’hui passé, 1923, mettre des corps d'aujourd'hui aux côtés des gracieuses créatures de Cendrars, arrimer la fantasmagorie au quotidien de quelques trajectoires, et voir ce que ces mondes et ces origines peuvent se raconter...

Direction artistique : Faustin Linyekula
Scénographie : Jean-Christophe Lanquetin
Lumière : Virginie Galas
Costumes : XULY.Bët / Tag : Brok
Assistant à la chorégraphie : Christophe Béranger
Musique : Fabrizio Cassol
Interprètes musique : Flamme Kapaya (guitare électrique et voix), Michel Hatzigeorgiou (basse électrique), Stéphane Galland (batterie), Fabian Fiorini (piano), George-Alexander: Vandam (violon), Jeroen Robbrecht (alto), Hans Vandaele (cello),
Eric Ngoya, Kalanda Ngoya, Mambueni (likembe)
Enregistrements par Michel Andina (Studio Jet, Studio MA-Bruxelles)
Enregistrements par Mass Bass (Studio Halle de la Gombe-Kinshasa)

Dialogue avec les Ballets Suédois
Reconstitution : Millicent Hodson et Kenneth Archer
Ballet de Blaise Cendrars. Musique : Darius Milhaud
Rideau, décors et costumes : Fernand Léger. Chorégraphie originale : Jean Börlin
Reconstitution lumière : Olivier Bauer
Répétitrice : Isabelle Bourgeais

Production : Ballet de Lorraine - Centre chorégraphique national de Lorraine - Direction : Petter Jacobsson
Coproduction avec le Théâtre de la Ville de Paris et le Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles Avec la collaboration de la Fondation Fluxum et du Théâtre Gérard Philippe Frouard (54) Avec le soutien du KVS Theater, Bruxelles.
La fondation FLUXUM a pour vocation d'encourager, de concevoir, de réaliser et de promouvoir des projets artistiques et culturels à Genève, en Suisse et à l'étranger. En 2000, la Fondation FLUXUM, en association avec le Musée d'art et d'histoire de Genève et le Grand Théâtre, a produit la reconstitution du ballet original de Fernand Léger "La création du Monde", recréée par Millicent Hodson et Kenneth Archer.

Avec : Bulat Akhmejanov, Jonathan Archambault, Grégory Beaumont, Philipp Berlin, Agnès Boulanger, Petros Chrkhoyan, Justin Cumine, Morgan de Quelen, Fabio Dolce, Phanuel Erdmann, Valérie Ferrando, Baptiste Fisson, Marc Galvez, Irma Hoffren, Tristan Ihne, Laure Lescoffy, Valérie Ly-Cuong, Yohann Rifosta, Sakiko Oïshi, Joris Perez, Marion Rastouil, Elisa Ribbes, Florence Viennot, Marie-Séverine Hurteloup et Djodjo Kazadi.


Création mondiale au Kunstenfestivaldesarts / KVS Theater (24, 25, 26 mai 2012)
Représentations à l’Opéra national de Lorraine (31 mai, 1er, 2, 3 juin)
Amsterdam - Holland festival (13 et 14 juin)
Représentations au Théâtre de la Ville de Paris (20, 21, 22, 23 juin)


 
En savoir plus